11 mars 2016 - Colombie (Salento)

Après la pause à Medellín, nous continuons vers le sud.

Nous suivons les conseils des cyclistes locaux et quittons Medellín par la vieille route du sud.

A La Pintada, nous retrouvons le rio Cauca que nous avions quitté une semaine auparavant.

Le rio Cauca descend des Andes et nous accompagnera pendant une grande partie de notre traversée de la Colombie..

Grillades au feu de bois. Les Colombiens sont de gros consommateurs de viande.

La route que nous prenons n'est pas top fréquentée par les véhicules.

Sur les panneaux de signalisation de la faune sauvage sont inscrits les noms des animaux que l'on peut rencontrer. Pour l'instant nous n'en avons vu aucun.

La surprenante église gothique de Manizales date de 1920.

Un des beaux bâtiments de Manizales.

Comme à Medellín, des téléphériques desservent la ville.

Au moment de quitter Manizales, une colonne de fumée nous interpelle. Nous apprendrons le lendemain que le volcan Nevado del Ruiz venait de se réveiller. Ce volcan très actif est à l'origine des coulées de boue qui ont enseveli un village en 1985. Les images vidéos de la fin tragique d'une fillette de 13 ans furent diffusées dans le monde entier.

L'église de Chinchina a aussi adopté un style gothique.

Salle de billard à Chinchina.

La route que nous empruntons est "la ruta turística del café".

Entre 1100 et 1700 m d'altitude, les flancs des montagnes sont couverts de caféiers.

A Salento, les Jeep Willys permettent d'atteindre les exploitations agricoles perdues dans les montagnes.

Salento est un joli village qui attire des centaines de touristes.

Maison traditionnelle dont les murs sont en bambou déployé.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Après nous avoir promenés dans de curieux champs de "patates" nous voilà dans les champs de café!!
On entend beaucoup parler d'insécurité à propos de la Colombie : quel est votre sentiment à ce sujet. ? C'est vrai qu'en voyant Medellín on a surtout l'impression d'un musée Botero à ciel ouvert... mais les bidonvilles sont là aussi.
La rue toute colorée de Salento donne envie d'y flâner.
Andrée G.

Anonyme a dit…

Bravo José et Jean-Robert pour ces photos magnifiques et ces textes qui mettent en valeur les endroits que vous traversez. Cela nous permet aussi de savoir que vous allez bien et ça nous fait aussi plaisir.
Pascal A.